Aujourd’hui dans le cadre de la semaine de l’humour, un extrait du match France – Mexique d’hier soir. Mais nan, je rigole. Je sais c’est nul et facile mais je ne pouvais pas passer à coté.

Plus sérieusement c’est du Jamel Comedy club dont je vais vous parler aujourd’hui.

Le Jamel comedy club reprend un concept américain créé par Russell Simmons : le Def comedy Jam. Jamel a racheté le concept et le logo pour l’importer en France et faire découvrir les étoiles montantes du stand up français. Il permet donc à de jeunes comédiens de faire leurs premières scènes (ou pas) ou du moins leurs premières télés. Car il s’agit d’une émission de télé diffusée durant trois étés consécutifs sur canal plus. La forme est celle du stand-up même si dans la troisième saison les comédiens se mettent avec plus ou moins de brio à la chanson humoristique. Une série type fausse télé réalité (genre The Office) a été tirée de l’émission : Inside Jamel Comedy Club.

Pourquoi choisir de vous parler du Jamel Comedy club aujourd’hui ?

Parce qu’il y a vraiment de bons comiques au sein de l’émission, malgré les énormes déchets qu’on peut aussi y trouver, et ce même si en dehors de l’émission leur réussite et leur faculté à faire rire est plus critiquable. Ainsi, Ngijol me fait rire, comme Eboué, Dedo, Frederic Chau (que je n’appellerai pas le chinois), Blanche et Yacine aussi ou encore Wahid. Par contre Amelle me laisse insensible et Patxon me donne envie de brûler ma télé. Le reste ne m’a pas marqué mais je sais que pour le coup il y a eu pas mal de déchets (Ah si Ben et le comte de bouderbala m’ont fait marrer).

Alors oui ça joue sur les clichés, oui beaucoup jouent sur la corde communautaire. Mais c’est souvent très drôle et pour le coup rarement politiquement correct. Et puis c’est vraiment une bonne leçon pour tous ceux qui pensent que c’est facile de faire du stand-up, qu’il suffit de savoir clasher ses potes pour pouvoir en faire un sketch. Sans de vraies qualités de comédiens, sans la capacité à comprendre l’intérêt d’une mise en scène, la nécessité de silences un sketch se plante complètement. Et puis ça apprend certaines techniques : par exemple il ne faut pas nous signaler pas que c’est le moment où il faut rire quand vous faites une vanne (genre le Yes Papa de Patxon qui me donne des envies de meurtre) sous peine de passer pour un con.

Et puis il y a le Inside Jamel Comedy club. Une seule saison pour l’instant (une deuxième est en préparation je crois). Oui c’est pompé sur The Office mais c’est hyper efficace ! Là encore ils ne prennent pas de gants, et se moquent du politiquement correct. L’extrait du jour est tiré de cette série. Au cas où ce serait nécessaire de le rappeler, il s’agit d’une fiction et c’est à prendre au deuxième degré !

Enjoy !